beaujolais2.jpg

Le Beaujolais Nouveau est devenu en quelques années une des fêtes les plus en vogue du monde du vin. Les vignerons l'attendent avec la même impatience qu'un enfant qui attend Noël. Qu'importe sa région de production, qu'il soit Bordelais, Alsacien ou Roussillon, le vigneron aime le Beaujolais Nouveau : cette date annonce l'inauguration du nouveau millésime en buvant les premières gorgées du vin primeur. Il m'est déjà arrivé de fêter le Beaujolais Nouveau en ouvrant en compagnie des vignerons attitrés une bouteille de Côte-roannaise ou de Pic Saint Loup.

En Beaujolais, on utilise la technique de macération carbonique afin de favoriser une production peu tannique, une coloration légère et des arômes fruités. Mais alors pourquoi le Beaujolais Nouveau aurait un arôme de banane ? Ces vins sont primeurs et ils n'ont point eu le temps de s'assouplir en bouteille : c'est pourquoi des nuances amyliques se font plus présentes (bonbon anglais, banane, vernis à ongles).

Capture_d_e_cran_2013-11-17_a__13.00.39.png

Mais il ne faut pas croire à tout va ! Cette tendance a été sur-exploitée par les grands groupes qui donnaient au vin par ajonction de levures sélectionnées ce goût de banane. Aujourd'hui cette tendance est heureusement dépassée et on laisse le vin s'exprimer librement. D'ailleurs, de ce que j'ai pu entendre, le Beaujolais Nouveau aurait des arômes d'un petit fruit rouge cette année : la fraise de bois.

Venez partager avec nous cette journée fabuleuse. Nous ouvrons pour l'occasion trois bouteilles primeurs du [domaine de Vissoux, Chermette. Oeil : Robe brillante d'un rubis intense, typique du gamay de soif ! Nez : franc et droit, les fruits rouges explosent : framboise, fraise Bouche : du charme et de la souplesse, harmonie sur la langue.

BEAUJOLAIS NOUVEAU - 3ème jeudi de Novembre Fêté chez Crus le jeudi 21 novembre toute la journée et soirée 3€ le verre, 15€ la bouteille de Chermette